An 11 du M23: Le jour déclencheur du départ de Wade passe de plus en plus inaperçu sous Macky Sall – Senpresse.net
An 11 du M23: Le jour déclencheur du départ de Wade passe de plus en plus inaperçu sous Macky  Sall

An 11 du M23: Le jour déclencheur du départ de Wade passe de plus en plus inaperçu sous Macky Sall

Alors qu’il est le principal bénéficiaire des retombées de la manifestation du 23 juin date de la naissance du M23 qui a déclenché les conditions du départ du président Abdoulaye Wade, le régime du président Macky Sall n’en fait plus une journée mémorable. La preuve en date de ce 11 ème anniversaire ce jeudi 23 juin du M23 qui semble passé inaperçu du côté du pouvoir. En effet ce an 11 qui a marqué un tournant décisif en 2011 dans la lutte contre la dévolution monarchique du pouvoir, aura dû être célébré comme se voit dans une démocratie. Mais hélas! Le régime du président Macky qui régresse d’année en année en matière de liberté d’expression et démocratie depuis son arrivée au pouvoir en 2012, ignore cette journée du 23 juin. Même s’ils ont essayé l’année dernière d’organiser une contre manifestation à l’opposition du M2D en occupant la place de l’obélisque devenue place de la nation, le régime et sa coalition Benno bokk yakaar, ont royalement ignoré la journée du 23 juin cette année. Aucune festivité n’a été organisé par le régime ou la coalition Benno bokk yakaar. N’eut été Ousmane Ndiaye et Cie du M23 qui ont fait face à la presse une occasion de se souvenir de cette journée pleine d’enseignements pour la démocratie sénégalaise. Ceux-là notamment Ousmane Ndiaye Coordonnateur et camarades ont lors de leur rencontre avec les journalistes évoquer la question brûlante des élections législatives. Ils ont pris position en appelant au maintien du scrutin du 31 juillet 2022. Selon M. Ndiaye, il n’est pas question de reporter ces élections. À l’en croire, un report porterait un coup dur sur le mandat des députés sortant qui va être prolongé. Sur ce, Ousmane Ndiaye appelle le maintien des législatives du 31 juillet prochain.

Cette sortie du Coordonnateur du M23 intervient dans un moment où l’opposition notamment Yewwi Askan wi multiplie des manifestations pour exiger la validation de sa liste des titulaires. Ousmane Sonko et camarades menacent qu’il n’y aura pas d’élections au Sénégal si leur liste des titulaires n’est pas validé. Des menaces qui sont prises au sérieux au plus haut niveau de la République. Car au-delà des responsables de la coalition Benno bokk yakaar qui s’en prennent Yewwi Askan wi, le président Macky Sall est entré dans la danse depuis Paris pour à son tour avertir ses opposants de la tenue du scrutin du 31 juillet.

Même si des appels de la part de la société civile et d’autres collectifs vont dans le sens d’un report des élections, la surenchère entre Benno bokk yakaar et Yewwi Askan ne cesse de monter de jour en jour.

Par Senpresse.net 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.