Quartier Ngane Alassane Extention : Les services Domaine et Cadastre cités dans le bradage du foncier – Senpresse.net
Quartier Ngane Alassane Extention : Les services Domaine et Cadastre cités dans le bradage du foncier

Quartier Ngane Alassane Extention : Les services Domaine et Cadastre cités dans le bradage du foncier

Le collectif Aar Ngane Alassane Extention qui reproupe à son sein les populations du dit quartier dans la commune de kaolack ,
crient au complot des services de Domaine et du Cadastre par rapport au morcellement de leurs domiciles. Ledit collectif accuse les soits – disants géomètres qui envahissent nuits et jours la zone pour morceller les terrains et certains domiciles .

« Nous avons eu la présence dans notre quartier les géomètres de vouloir mettre la main sur nos parcelles obtenues après délibération de la mairie au temps de l’ex- maire Madieyna Diouf . Ils nous ont présenté au nom du Domaine et du Cadastre en nous faisant comprendre qu’ils veulent trouver solutions aux doublons afin que les non détenteurs de parcelles puissent bénéficier. C’est ce qui est complètement faux . Ils prennent 10 m sur 15 dans chaque concession. De notre enquête on s’est trouvé que ces parcelles morcellés sont vendu à d’autres », a expliqué avec déception Moustapha Sène ,porte parole du jour du collectif Aar Ngane Alassane Extention en marche d’un sit- in tenu ce samedi.

Ces détenteurs de terrains remis par le service » Domaine » n’ont pas de signature de l’ex – chef du service Sara Keita , ou du maire Madieyna Diouf par contre d’autres non même pas de nom seulement que de numéro de récipicé alors qu’ils sont autorisés à construire sur quelle base non nous ignorons, a martelé le sieur Sène .

» Tous les dossiers reposent sur du faux. C’est pourquoi nous avons décidé d’alerter l’opinion nationale et internationale ; c’est parceque nous avons introduit une demande d’audience auprés des chefs de services » Domaine et du Cadastre mais sans suite . C’est pourquoi nous avons dit qu’il y a un complot ourdi contre d’honnêtes citoyens que nous sommes . Nous les attendons à pieds ferme ici . S’ils reviennent pour morceller nos parcelles ils vont payer les pots cassés , » a t- il dit .

Au- delà du foncier, Ngane Alassane Extention manque de tout. L’accés dans ce quartier fait défaut, pas de case de santé, le taux d’accouchement à domicile est très élevé .Le quartier ne compte qu’un seul borne fonfaine pour une population de 2.000 habitants alors que le château d’eau s’y trouve. Nos femmes utilisent l’eau des jardins pour la consommation s’il y a manque d’eau et l’insécurité est grandisante à cause du manque l’électrification de certaines artènes ,a déploré Moustapha Sène,porte parole du jour du collectif Aar Ngane Alassane Extention.

Par Senpresse.net

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *