Kaolack: La zone maraîchère de Ngane Alassane, un poumon vert de la région ,malgré les objectifs, les maux n’en manquent pas… – Senpresse.net
Kaolack: La zone maraîchère de Ngane Alassane, un poumon vert de la région ,malgré les objectifs, les maux n’en manquent pas…

Kaolack: La zone maraîchère de Ngane Alassane, un poumon vert de la région ,malgré les objectifs, les maux n’en manquent pas…

Ngane Alassane, un des quartiers périphériques de la commune de la ville de Mbossé Coumba Djiguèn. Dans ce quartier il existe une zone maraîchère qui est aujourdhui le seul pouvon vert de la région où l’activité maraîchage est pratiquée par plus de 100 personnes qui se sont regroupées en coopérative. » Ce périmétre maraîcher fait plus de 30 ha destinés aux cultures maraîchères . Jadis cet espace agricole traversait des difficultés liées de l’accé à l’eau potable . L’eau que nous utilisons pour l’arrogeage de nos plantes pendant plusieurs années est complètement salée ce qui faisait que la production des maraîchers est réduite pour ne pas dire que nous enregistrons dénormes pertes en termes financiers et en légumes . Chaque année nous perdons environs 2 millions », a expliqué Cheikh Balla Diallo, secrétaire généeal adjoint de la coopérative des maraîchers de Ngane Alassane. Il faut également dire que les avantages de ces espaces agricoles ne se limitent pas tout simplement à la distribution des produits agricoles au niveau des différents marchés de la région « Guinguinéo, Kaffrine, Gossas, Kaolack et même jusqu’en casamance » pour ne citer que ceux – là. Ça contribut également à l’insertion des enfants talibés de la commune qui dont la pluspart mandier pour avoir de quoi à verser journalièrement l’argent à leur maître coranique. Grâce à ces périmètres que certains enfants talibés parviennent à le verser sans soucis. Nous recevons ici certains stagiaires sui sont souvent des étudiants venant diverses contrées du pays », a ajouté le sieur Diallo. « Concernant le foncier depuis des années, nous courrons derrière les autorités communales pour qu’elles nous fassent la délibération de l’espace vert de Ngane Alassane; si non c’est un blocage pour nous de bénéficier certains avantages venant des bailleurs de fonds. Tous ces maires qui se sont succédés à la tête de la municipalité n’ont aucune vision pour valoriser ce site c’est ce que nous dénonçons et invitons l’actuel maire de respecter ses promesses électorales allant dans le cadre de certains travaux au niveau de ce site », a-t-il décrié.

« La réalisation de ces muni- forages par le projet PROVAL-CV va changer les conditions de travail de nous les maraîchers à l’augmentation des rendements agricole qui va désormais assurer la survie des populations de la région surtout lors des fêtes de korité ou de la Tabaski », a conclu Cheikh Balla Diallo, le secrétaire général adjoint de la coopérative des maraîchers de Ngane Alassane.

 

Par Senpresse.net 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.