Guerre en Ukraine: Le général Gomart estime que tuer Vladimir Poutine est » une des actions possibles » – Senpresse.net
Guerre en Ukraine: Le général Gomart estime que tuer Vladimir  Poutine est  » une des actions possibles »

Guerre en Ukraine: Le général Gomart estime que tuer Vladimir Poutine est » une des actions possibles »

Invité au micro de RTL, samedi 5 mars, le général Christophe Gomart, ancien chef du renseignement, a jugé que tuer Vladimir Poutine était “l’une des actions possibles” pour mettre un terme à la guerre en Ukraine.

Le général estime que tuer Vladimir Poutine est « une des actions possibles » pour que le conflit cesse. Photo © Grigory Sysoyev/POOL/TASS/Sipa U/SIPA

Le général Christophe Gomart, ex-chef du renseignement et co-auteur de « Soldat de l’ombre », avec Jean Guisnet, était invité sur le plateau de RTL, samedi 5 mars. Poussé à s’exprimer au sujet de la guerre en Ukraine, après dix jours d’offensive russe, celui-ci a estimé qu’éliminer Vladimir Poutine était « l’une des actions possibles » pour que le conflit cesse.

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine met en garde les pays qui voudraient imposer une zone d’exclusion aérienne

« Une chasse au saboteur »

Selon le général Gomart, « tuer les dictateurs a toujours été les intentions de certains, comme ce fut le cas pour Adolf Hitler, qui a subi beaucoup d’attentats ». Toutefois, « si cela doit arriver, ce sera plus par l’intermédiaire d’une révolution de palais, plutôt que par l’extérieur », comme il l’a ensuite considéré, toujours au micro de la radio nationale. Avant d’ajouter, toutefois, qu’au cours des réunions, « ce [n’était] pas abordé », contrairement à la question suivante : « Comment peut-on arrêter l’action de Poutine ? » 

Comme l’indique ensuite RTL, Volodymyr Zelensky – homologue et adversaire ukrainien de Vladimir Poutine – serait quant à lui victime de nombreuses tentatives d’assassinat. D’après les Britanniques, celui-ci aurait échappé, en l’espace de dix jours seulement, à trois tentatives. « C’est bien possible, a simplement observé le général Gomart. Il y a une chasse au saboteur et le président fait attention : quand il se filme, il y a toujours un fond blanc, donc on ne peut pas voir où il se trouve. »

Source lemonde

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *