Pour non respect de ses engagements: Le MEN met les 5000 enseignants diplômés professionnels dans une situation indescriptible – Senpresse.net
Pour non respect de ses engagements: Le MEN met les 5000 enseignants diplômés professionnels dans une situation indescriptible

Pour non respect de ses engagements: Le MEN met les 5000 enseignants diplômés professionnels dans une situation indescriptible

« Nous sommes vraiment déprimé par la situation actuelle que nous vivons ». Tel est le cri du coeur du Coordonnateur des 5000 enseignants diplômés professionnels du Sénégal. Daby Diallo explique: « Nous avons été recrutés par l’État du Sénégal lors de son recrutement spécial. Le MEN nous a fait signer nos engagements depuis le mois de septembre sur quoi nous avions tous démissionné de notre poste dans le privé car il avait sorti un communiqué stipulant que nous aurons nos OS au mois de septembre et que nous pourrons joindre nos postes à l’ouverture des classes début Octobre ».  « Ce qui n’a pas été fait », se désole M. Diallo révélant « Nos OS, nous les avons reçus dans la première semaine du mois de novembre et le MEN nous avait fixés un ultimatum de joindre nos postes sous peine d’être remplacé au-delà du 11 novembre ». « On s’est décarcassé sans aucun accompagnement financier pour être en poste à temps », a-t-il précisé.

Poursuivant à éclairer la lanterne des sénégalais sur leur situation actuelle, le Coordonnateur des 5000 nouveaux enseignants diplômés professionnels, rappellera: « Maintenant, Ils nous ont juste payé un mois de salaire au 13 du mois de novembre et depuis on a rien perçu ». « Ce que nous réclamons c’est d’être payé et pour le mois d’octobre et pour le mois de décembre aussi car nous sommes des responsables on ne peut pas nous faire démissionné au mois de septembre, nous dire que nos OS sortirons avant octobre et que nous servirons à l’ouverture des classes et sortir nos OS un peu plutard au mois de novembre; ce n’est pas de notre faute », a-t-il fait savoir dans une déclaration dont copie a été envoyée à Senpresse.net.

Toujours dans la déclaration, Daby Diallo et camarades, martèlent: « Nous réclamons aussi que notre intégration ne prenne pas ces lenteurs de longue durée comme à accoutumé car nous avons nos diplômes professionnels depuis longtemps et que au moment de nous intégrer qu’il prend en considération notre année d’obtention de diplômes et non notre année d’engagement… ».

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.